Neobanques: nos dossiers

orange bank

Orange Bank

Avis Orange Bank Notre test complet Orange Bank...

bunq

Bunq

Avis Bunq Notre test complet Bunq est LA...

neobnanque monese

Monese

Avis Monese : Notre Test Complet de la...

N26

N26SmallCreated with Sketch. Avis N26 : Notre Test...

revolut

Revolut

RevolutSmallCreated with Sketch. Avis Revolut : Notre Test...

Top 4 néobanque 2020

Meilleures offres

xaalys néobanque ado

Bouygues Télécoms parie sur la néobanque Xaalys

xaalys néobanque ado

Pour la première fois, Bouygues Telecom investit dans une Fintech. C’est la start-up Xaalys que l’opérateur télécoms a choisi pour cette incursion dans l’univers bancaire, après ses concurrents Orange et Free.

Bouygues Télécoms investit dans la néobanque pour ados Xaalys

Parmi les néobanques pour ados qui se sont développées ces dernières années, Xaalys fait figure de proue. Cette start-up de la Fintech cible les 12-17 ans, peu séduits par les banques traditionnelles, avec une application bancaire ludique et très simple à gérer. Pédagogique, la néobanque Xaalys séduit les ados mais aussi leurs parents : ces derniers peuvent contrôler les dépenses, les plafonds, et la gestion du compte de leurs enfants via une interface dédiée et un système de notifications.

En novembre dernier, Bouygues Télécoms a annoncé une prise de participation minoritaire dans la néobanque, sans pour autant en préciser, le montant, aux côtés de Business Angels. L’opérateur, via Bouygues Télécoms Initiatives, souhaite étendre son cœur de métier à d’autres domaines, en lien notamment avec les technologies d’avenir. La Fintech en fait partie, y compris les néobanques, à l’avenir prometteur.

Bouygues Télécoms et Xaalys : un partenariat gagnant-gagnant

Le partenariat entre Bouygues Télécoms et Xaalys s’annonce fructueux pour les deux entreprises.

D’un côté, Bouygues Télécoms, avec plus de 16 millions de clients, va apporter à Xaalys une bonne base de clients pour se développer. La start-up, qui compte aujourd’hui 12 000 utilisateurs (plus que son objectif initial de 10 000 !) souhaite développer sa base d’utilisateurs payants pour mettre en place un business model plus rémunérateur. En effet, Xaalys fonctionne sur un modèle freemium : sur les 12 000 utilisateurs de Xaalys, seulement 800 payent un abonnement mensuel à 2,99 €, soit 6 % des utilisateurs. Le reste utilise gratuitement les fonctionnalités ludiques et éducatives de l’application.

De l’autre côté, Bouygues Télécoms souhaite proposer une offre conjointe avec Xaalys pour séduire les jeunes de 12 à 17 ans. L’objectif serait de proposer une offre avec smartphone, abonnement Bouygues Télécoms et carte de paiement Xaalys pour les ados. L’offre devrait être lancée à la rentrée 2020.

Quel avenir pour la Fintech ?

Bouygues Télécoms voit juste avec son pari sur la Fintech Xaalys. En effet, l’application ne compte pas s’arrêter à 12 000 utilisateurs. Cette nouvelle levée de fonds va notamment servir à développer l’équipe de Xaalys, actuellement composée de 13 salariés. L’objectif est de développer les équipes marketing et tech pour apporter de nouvelles fonctionnalités à l’application et effectuer des montées de version régulières, mais aussi développer son image de marque.

L’objectif de Xaalys est d’atteindre entre 10 000 et 15 000 utilisateurs payants d’ici la fin de l’année prochaine.

Xaalys n’est pas la seule sur ce marché : des applications de néobanque comme Pixpay et Kard ciblent elles aussi les adolescents, de même que les applications anglaises Gohenry, Osper, Pennybox et Nimbl, et les applications américaines Current  et Greenlight. Les néobanques ont encore de beaux jours devant elles !

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *