Neobanques: nos dossiers

orange bank

Avis Orange Bank

Orange Bank est sans aucun doute la meilleure...

Read More

Contact

Contactez nous !​ Une question ? Une demande...

Read More
neobanque pro

Comparatif banque en ligne & néobanque pour les pro

Néobanque pour les pros, banque en ligne :...

Read More
néobanque compte nickel

Avis Nickel

Notre Avis sur Nickel : la néobanque Francaise...

Read More

Avis N26

Notre avis sur N26 : Sans conteste l'une...

Read More

Top 4 néobanque 2020

Meilleures offres

Currencycloud visa

Currencycloud en plein essor et soutenu par visa

Currencycloud vend des logiciels de paiement pour les banques et les entreprises de haute technologie afin de traiter leurs transactions internationales. La start-up britannique vient de lever 80 millions de dollars dans le cadre d’un tour de financement co-dirigé par Sapphire Ventures et Visa. L’entreprise est actuellement présente en Europe et en Amérique du Nord, et cherche maintenant à s’étendre en Asie.

80 millions de dollars levés

Basée au Royaume-Uni, Currencycloud vend des logiciels de paiement pour les banques et les entreprises de technologie financière afin de traiter leurs transactions internationales. Bien qu’elle ne soit pas aussi connue que ses homologues axées sur les consommateurs, comme Monzo et Revolut, la société fournit une partie de la “plomberie” essentielle en arrière-plan pour le fonctionnement de ces applications.

La start-up de technologie financière Currencycloud, qui effectue des paiements transfrontaliers pour un certain nombre d’applications financières populaires, a levé 80 millions de dollars lors d’un cycle de financement soutenu par Visa.

Currencycloud considère Visa comme un investisseur stratégique, a déclaré M. Laven, et s’est associé au réseau de paiement pour permettre à ses clients d’accéder à la technologie de Currencycloud. L’entreprise travaille également avec un certain nombre de néobanques au Royaume-Uni, dont Revolut, Monzo et Starling , qui ont attiré des millions d’utilisateurs qui effectuent leurs opérations bancaires avec elles en utilisant uniquement une application et une carte de débit.

L’investissement dans Currencycloud intervient peu de temps après l’acquisition par Visa de Plaid, une société spécialisée dans les logiciels d’interface de programmation d’applications permettant de relier les applications aux comptes bancaires des particuliers, pour un montant de 5,3 milliards de dollars. Les investisseurs se sont précipités sur l’occasion, avec Checkout.com qui a remporté un tour de table de 230 millions de dollars et Stripe qui a levé 250 millions de dollars l’année dernière.

Currencycloud a maintenant recueilli plus de 140 millions de dollars auprès des investisseurs et affirme avoir traité plus de 50 milliards de dollars de paiements mondiaux depuis sa création en 2012.

Currencycloud : discrète mais redoutable

“Nous appelons ce segment la finance intégrée”, a déclaré Mike Laven, PDG de Currencycloud, lors d’une interview à CNBC, expliquant que la société intègre son produit dans les plateformes des grandes banques et des entreprises de haute technologie. “Nous sommes probablement l’entreprise la plus importante dont vous n’avez jamais entendu parler. Mais c’est volontaire de notre part. Nous n’adoptons pas une stratégie où nous serions en concurrence avec nos propres clients”.

La dernière série de financements de la société a été co-dirigée par Sapphire Ventures et Visa, et a également obtenu le soutien de Google, de la branche investissement de la Banque mondiale, du prêteur français BNP Paribas et de la banque japonaise SBI. La trésorière de Visa, Colleen Ostrowski, rejoindra le conseil d’administration de Currencycloud après l’opération.

Un marché juteux pour Currencycloud

“La plupart de leurs clients ne verront jamais que nous sommes là”, a déclaré M. Laven. “Nous sommes un élément de la finance intégrée dans la pile technologique. Ce n’est pas aussi sexy, mais c’est un business incroyablement bon”. L’un des produits de l’entreprise, Spark, permet aux clients de collecter, stocker, convertir et payer dans 35 devises.

Le chef de Currencycloud a expliqué que le marché de la technologie bancaire de professionnels à professionnels, un secteur qui comprend des processeurs de paiement concurrents comme Stripe, Adyen et Checkout.com, est “beaucoup plus grand que le commerce de consommation” et “plus rentable”, bien que “plus difficile”.

Une stratégie d’expansion

Bien que son entreprise ne soit pas encore dans le top, Laven a déclaré que “nous pourrions y arriver avec le cycle actuel si nous le décidions”, mais qu’elle avait un plus gros marché pour se développer avant de devenir rentable. “Pour l’instant, nous ne mettons pas l’accent sur la rentabilité, mais sur la force de notre offre et sur l’expansion sur d’autres marchés”, a-t-il déclaré.

Le plus grand marché de l’entreprise est actuellement l’Europe, a déclaré M. Laven, alors qu’elle investit de plus en plus en Amérique du Nord et cherche maintenant à s’étendre en Asie, où les nouvelles technologies bancaires ont connu des taux d’adoption importants. En Chine, par exemple, les portefeuilles mobiles comme Alipay et WeChat Pay sont devenus monnaie courante, de nombreux consommateurs chinois utilisant leur téléphone pour payer leurs achats.

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *