Neobanques: nos dossiers

orange bank

Orange Bank

Avis Orange Bank Notre test complet Orange Bank...

bunq

Bunq

Avis Bunq Notre test complet Bunq est LA...

neobnanque monese

Monese

Avis Monese : Notre Test Complet de la...

N26

N26SmallCreated with Sketch. Avis N26 : Notre Test...

revolut

Revolut

RevolutSmallCreated with Sketch. Avis Revolut : Notre Test...

Top 4 néobanque 2020

Meilleures offres

néobanque orange bank

Orange et Groupama renflouent OrangeBank

Orange Bank est une néobanque française issue de la collaboration entre deux acteurs pour le moins inattendus. En effet, Orange et Groupama se sont donné la main pour concrétiser une vision moderne du service bancaire. Après des débuts marqués par la perte de 88 millions d’euros, Orange Bank a su rebondir. La structure s’est distinguée par une série d’augmentations de son capital. Entre efforts d’adaptations et vision de conquête sur le long terme, découvrez l’univers particulier d’une banque digitale.

Une campagne de marketing bancaire onéreuse

Orange Bank est le produit de deux entreprises spécialisées. Elle allie la proximité d’une structure bancaire à la mobilité d’une plateforme digitale. C’est dans cette optique qu’Orange a racheté 65 % de Groupama Bank. Mais l’innovation a un coût et du côté de la première banque digitale de France, il est plutôt élevé.
Orange Bank propose des primes de bienvenues à ces clients qui s’élèvent jusqu’à 120 euros. À la faveur d’une stratégie de fidélisation de la clientèle, Orange Bank offre les moyens de paiement. En outre, le programme de parrainage de l’institution permet de gagner jusqu’à 500 euros à travers les filleuls. Cette lourde stratégie a conduit à une perte opérationnelle chiffrée à 88 millions d’euros.

Pour y remédier, le groupe Orange a successivement injecté 100 millions d’euros dans la banque en 2016 et en 2017. En 2018, une augmentation de 155 millions d’euros a été enregistrée pour le compte d’Orange Bank. C’est dans le même esprit que la structure s’est vue renforcée de 100 millions d’euros en février 2019. Dans le détail, ce sont « 65 millions d’euros de capital d’Orange Bank souscrits par le groupe Orange » à en croire les livres de comptes rendus publics le 25 juillet 2019. Le reste de l’apport provient donc de Groupama dans une politique de soutien de la structure commune. Ces augmentations de capital devraient se poursuivre jusqu’en 2022.

Une vision de conquête sur le long terme

En dépit des pertes liées aux processus internes, la position d’Orange Bank n’a pas changé. Pour son Directeur Général Paul de Leusse, l’objectif n’a jamais été de « faire du volume ». Selon ses dires, Orange Bank mise sur « des clients actifs pour être rentable à terme ». Le ton est donné : la vision d’avenir de ce partenariat est de construire une clientèle solide capable de répondre aux défis bancaires de demain. La structure cherche à s’installer durablement en France et en Espagne. Quand bien même le chemin semble ardu, les deux partenaires sont prêts à y mettre les moyens. Par ailleurs, La Tribune présente toutes les spécificités de l’augmentation de capital chez Orange Bank.

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *