Revolut s’étend à l’international

Start-up londonienne fondée par Nikolay Storonsky et Vlad Yatsenko, Revolut était à l’origine basée à Level39, un incubateur de technologies financières à Londres. Désormais célèbre, elle a connu une forte expansion ceset envisage désormais de conquérir le monde.

À propos Rovolut

Revolut est une société de technologie financière d’origine britannique. Elle offre des services bancaires. Ceux-ci comprennent aussi des cartes de débit prépayées (MasterCard ou Visa), l’échange de devises sans frais. Le trading d’actions sans commission, l’échange de cryptomonnaies et les paiements pair à pair. La banque dispose d’une application mobile qui prend en charge les dépenses et les retraits de guichets automatiques dans 120 devises. Il en est de même pour l’envoi de 29 devises directement à partir de l’application. Elle permet également aux clients d’accéder à des cryptomonnaies. Dans cette catégorie de monnaie on compte Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Litecoin (LTC), Bitcoin Cash (BCH) etc. Ces devises s’échangent avec 25 devises fiduciaires. Revolut ne facture encore aucun frais pour la majorité de ses services.

L’expansion à l’international

La banque numérique britannique se mondialise rapidement. Dans le cadre d’un accord avec le géant des paiements Visa, elle triple le nombre total de ses employés et s’étend à 24 nouveaux marchés. L’accord lui permet de s’étendre en Europe, en Australie aux États-Unis à Singapour, avec le Japon et le Canada dans le viseur. La société prévoit d’entrer dans d’autres marchés asiatiques ainsi qu’en Amérique latine. Avec l’accord, les marchés de Revolut passeront à 56. Jusqu’à 15 % des recettes mondiales de paiement du secteur bancaire se feront, sur les transactions numériques à mesure qu’elles deviendront plus rapides et gratuites.

Cela représente 280 milliards de $. C’est ce qui ressort d’un rapport d’un cabinet d’expertise et conseil en la matière. Visa, le partenaire de Revolut, ne veut pas être laissé pour compte car les fintechs révolutionnent l’écosystème des paiements. En plus de l’accord signé, la société a lancé une initiative appelée Visa Partner. Elle devra aider les fintechs à élargir leurs systèmes de paiement en rationalisant l’accès aux technologies, aux solutions et aux exigences de licence de Visa.

revolut néobanque

Revolut compte doubler ses clients à l’horizon 2021

La société ne cache pas ses ambitions. L’une d’elles est de se positionner comme « l’Amazon » des prestations bancaires. Elle est restée fidèle à son ambition qui contribue pour une bonne part à son succès. La néobanque a, dans un premier temps développé ses services financiers dans tout l’Europe et l’Australie. Pesant désormais trois milliards de dollars, la banque envisage une aventure américaine et asiatique. L’objectif est clair. Forte 6 millions de clients, elle envisage de doubler ce nombre et passer à 12 millions en 2 ans. Un objectif qui ne sera pas difficile à atteindre puisque la banque a le vent poupe avec à la clé une forte expansion.

Le succès de la banque est particulièrement dû à sa plateforme de carte de débit exempté de charge à l’étranger. Les autres offres annexes comme les services de cryptomonnaies séduisent les chefs d’entreprise, les voyageurs aussi bien que les jeunes. Ayant acquis des licences bancaires en Lituanie aussi bien qu’en Grande Bretagne, la banque se lance désormais dans des services payants. L’octroi de crédit et le découvert bancaire essentiellement. Toutefois, ces derniers services ne sont pas encore déployés partout, la France y compris.

1 réflexion sur “Revolut s’étend à l’international”

  1. Ping : Orange et Groupama renflouent OrangeBank - Techfoliance : Comparatifs Néobanque & Banque en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *